Medecine de demain : l’experience des acteurs de terrain pour reussir le virage ambulatoire

21.10.2019   |   22:28 CET

En amont des discussions autour du plan « Ma Santé 2022 », 120 acteurs de santé régionaux se sont réunis pour débattre et témoigner de la prise en charge en ambulatoire dans les territoires, à l’initiative de Médiation Conseil Santé, avec le soutien institutionnel du laboratoire Celgene1. 42 projets de médecine ambulatoire dans 7 régions ont été analysés pour partager les bonnes pratiques afin de créer les synergies entre ville et hôpital, décloisonner l’organisation des soins et parvenir à une meilleure prise en charge des patients. Dans la perspective de la discussion du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé à l’Assemblée Nationale à partir du 12 mars prochain, 4 problématiques encore peu évoquées dans les réflexions actuelles ont ainsi pu être identifiées.

Des acteurs de santé régionaux réunis pour une synergie entre ville et l’hôpital

La médecine ambulatoire est actuellement au cœur des réflexions politiques. Dans ce contexte, l’expérience des acteurs de santé régionaux apporte un témoignage sur les conditions de réussite d’une prise en charge « hors les murs » de l’hôpital au plus près des patients, de leur famille, de leur domicile par les professionnels de terrain.

Il est plus que jamais primordial de poser les bonnes questions, pour réellement parvenir à créer les synergies espérées entre les professionnels de santé en ville et à l’hôpital, ceux du secteur médico-social et bien sûr, les patients eux-mêmes, afin de décloisonner l’organisation des soins.

C’est pourquoi, 120 acteurs de santé régionaux, se sont mobilisés entre octobre 2017 et mars 2018 pour débattre et témoigner sur la prise en charge en ambulatoire dans les territoires, à travers l’analyse de 42 projets dans 7 régions.

Alors que l’analyse de coûts de ces projets montre qu’ils se traduisent par un gain pour l’Assurance Maladie, leur généralisation se heurte notamment à l’absence de financements dédiés. Les règles de tarification et l’absence de redistribution équilibrée et équitable des économies générées limitent l’émergence de ce type d’initiatives et il subsiste un manque de communication et de coordination entre les acteurs.

Emergence de 4 problématiques pour construire la santé de demain

A l’issue de cette concertation, les experts ont pu identifier 4 problématiques encore peu évoquées dans les réflexions actuelles :

  1. La définition des parcours complexes : la prise en charge hospitalière est déjà stable pour certaines maladies chroniques (diabète et insuffisance rénale chronique). En revanche, elle risque d’être plus difficile à mettre en œuvre pour les maladies complexes et plus évolutives (cancer, par exemple). Il faudra réfléchir collectivement, en impliquant les représentants de patients, aux modalités de définition des parcours non standardisés.
  2. La coordination : disposer de professionnels dédiés à la régulation et la coordination des parcours entre la ville et l’hôpital (appels des patients, lien avec le médecin traitant et les autres professionnels de santé…) sera clé pour le développement de la médecine ambulatoire.
    NP-FR-NA-0155 – Mars 2019 2
  1. La répartition des financements : la question de la répartition du financement entre les acteurs, alors même qu’elle deviendra centrale quand la logique du forfait s’ouvrira aux acteurs de la médecine de ville, n’est pas abordée dans les réflexions actuelles et devra pourtant faire l’objet d’un chantier à part entière.
  2. La liberté d’action : laisser une liberté d’action aux équipes locales qui permettra vraiment le décloisonnement de l’organisation des soins.

Désormais, les acteurs de terrain sont prêts mais ils attendent d’avoir la latitude et les moyens de construire des solutions concertées et appropriées à leur territoire sur les 4 questions incontournables pour avancer vers une médecine ambulatoire pertinente et de qualité.

À PROPOS DE CELGENE

Celgene Corporation, basée à Summit, dans l’État du New Jersey, est une société pharmaceutique internationale intégrée qui se consacre principalement à la découverte, au développement et à la commercialisation de médicaments innovants dans le traitement du cancer et des maladies inflammatoires notamment par la régulation des gènes et des protéines.

Celgene France est une filiale à part entière de Celgene Corporation.

Pour plus d’information, visitez www.celgene.fr

Contacts presse

CELGENE
Audrey Saluzzo
01 53 42 44 68
asaluzzo@celgene.com

(1) 120 acteurs ont été mobilisés entre octobre 2017 et mars 2018 à l’initiative de Médiation Conseil Santé, avec le soutien institutionnel de Celgene, sous l’égide d’un comité d’experts composé de : E. Couty (médiateur national sur les conditions de travail des professionnels de santé), G. de Pouvourville (titulaire Chaire ESSEC Santé), M. Sorrentino (directrice CH), P. Paubel (Faculté de pharmacie Paris), M. Combier (ex président de l’UNOF), J. Sibilia (président de la conférence des doyens de médecine), M. Calmon (vice-président FNEHAD), N. Portolan (CRLCC Bergonié) et Y. Noel (DG Santé cité).

Parmi les acteurs régionaux de santé signataires de cette tribune figurent le Pr Jacques-Eric GOTTENBERG, Chef de service de rhumatologie, CHU de Strasbourg. Christelle RAUCHS-FEBVREL, Directrice adjointe, Clinique Claude Bernard de Metz. Pr Véronique LEBLOND, Chef de service d’hématologie, La Pitié Salpêtrière. Pr Dominique BREILH, Professeur de Pharmacie Clinique et de Pharmacocinétique, Université de Bordeaux. Dr Yves DEVAUX, Hématologue responsable Unité de Gestion des Entrées Imprévues, Centre Léon Berard Lyon. Pr Bogdan CATARGI, Endocrino-diabétologue, CHU Bordeaux. Dr François MARTIAL, Pharmacien d’Officine, Président URPS Pharmaciens Libéraux, Nouvelle Aquitaine. Pr René-Marc FLIPO, Chef de service de rhumatologie, CHU de Lille. Lucienne CLAUSTRES-BONNET, Présidente URPS Infirmière, PACA. Pr Olivier BOURDON, Chef du service pharmacie, Hôpital Robert Debré AP-HP. Dr Stéphanie VILLET, Chef de l’unité de soins palliatifs, Centre Oscar Lambret de Lille. Dr Isabelle GIRARD-BUTTAZ, Présidente de CME CH de Valenciennes. Pr Elizabeth ASLANGUL, Médecine interne, Centre Coordonné de Médecine Interne et Plateforme Ambulatoire Médicale, Colombes. Nathalie HEULIN, directrice FHF Nouvelle Aquitaine. Pr Pascal GUGGENBUHL, Rhumatologue, chef du Pôle hospitalo-Universitaire locomoteur, CHU de Rennes. Pr Stéphane HONORE, PU-PH pharmacie clinique, Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille. Felicia FERRERA, Vice-Présidente URPS Pharmaciens PACA, Maître de conférences UFR Pharmacie AMU. Rebecca D’ANTONIO, directrice adjointe AURAL, HAD et Dialyse, Strasbourg. Veronique DESJARDINS, Directrice Générale du CHU de Rouen. Pr Paul-Elie VALENSI, Chef de service endocrinologie, diabétologie, nutrition, Hôpital Jean Verdier.