Blog Archives

Posted on by

Informer sur le cancer est important. Le 4 février 2014 a eu lieu la Journée mondiale contre le cancer, une initiative lancée par l’Union Internationale contre le Cancer (UICC), basée à Genève. L’objectif était de briser les mythes autour du cancer en informant la population au sujet du cancer et contrant les idées reçues sur la maladie.

En tant que soutien de l’UICC, Celgene applaudit ses efforts, notamment en rappelant la nécessité de parler du cancer et en encourageant l’implication de chacun.

Chaque année, 12,7 millions de personnes dans le monde apprennent qu’elles sont atteintes d’un cancer, d’après les Centers for Disease Control and Prevention (CDC, centres pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis). En 2008, environ 7,6 millions de personnes dans le monde sont décédées des suites d’un cancer(1). Bien que le cancer soit une épidémie mondiale touchant des personnes de tous âges(2), la sensibilisation à la maladie et l’amélioration des options thérapeutiques ne faisaient pas partie des objectifs du millénaire pour le développement définis par l’Organisation des Nations Unies fixés par ses États membres pour 2015(3).

On pense parfois que le cancer est une maladie qui touche les personnes âgées et ne concerne que les pays développés. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime toutefois qu’environ 70 % des décès dus au cancer en 2008 sont survenus dans des pays à revenus faibles et moyens(4). D’ici à 2030, les pays en développement supporteront la majeure partie des nouveaux cas de cancer par an estimés à 21,4 millions au niveau mondial. Le coût global des soins contre le cancer devrait alors s’élever à environ 458 milliards de dollars par an(5).

La lutte pour la guérison de tous les types de cancer est pourtant loin d’être terminée. C’est pourquoi la sensibilisation, le développement de partenariats avec de multiples organisations, la recherche et la mise à disposition de thérapies innovantes contre le cancer, ainsi que l’aide aux patients pour accéder aux ressources et médicaments dont ils ont besoin, sont des priorités pour Celgene tout au long de l’année.

Celgene apporte son soutien aux patients par le biais, entre autres, de son programme Innovation Impact Awards. Ce programme récompense les initiatives et réalisations efficaces, innovantes et réussies des organisations à but non lucratif basées aux États-Unis pour répondre aux besoins des patients, des aidants et des professionnels de santé dans la conjoncture difficile actuelle.
Les Innovation Impact Awards visent à récompenser les contributions significatives des organisations de patients et de professionnels en matière de traitement et de soins, et à élargir l’impact des programmes de remise de prix en aidant à soutenir, à étendre et à reproduire ces initiatives innovantes.

Tant que l’épidémie mondiale du cancer persistera, Celgene maintiendra son engagement pour développer de nouvelles ressources, de nouveaux programmes et de nouveaux traitements susceptibles d’améliorer la vie de ceux qui souffrent de cancer à travers le monde.


(1)Centers for Disease Control and Prevention. Cancer Prevention and Control. Accessible at: http://www.cdc.gov/cancer/dcpc/resources/features/WorldCancerDay/ Accessed January 31, 2014.
(2)World Cancer Research Fund. Cancer myths: get the facts. Accessible at: http://www.wcrf.org/policy_public_affairs/world_cancer_day/wcd_2013_cancer_myths.php Accessed January 31, 2014.
(3)Union for International Cancer Control (UICC). Accessible at: http://www.uicc.org/advocacy/advocacy-vision-strategy/uicc-vision Accessed January 31, 2014.
(4)World Health Organization. Media centre. Accessible at: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/en/ Accessed January 31, 2014.
(5)American Cancer Society. Global Cancer Burden to Nearly Double by 2030. Accessible at: http://www.cancer.org/myacs/newengland/global-cancer-burden-to-double-by-2030 Accessed January 31, 2014.

Posted on by

Chez Celgene, nous nous engageons à changer le cours de la santé grâce à des innovations scientifiques et la promesse de toujours mettre les patients au premier plan.

La culture entrepreneuriale de Celgene, sa capacité à travailler en équipe et son engagement dans les maladies rares ou invalidantes, constituent un socle unique capable de transformer la vie des patients. A tous les niveaux, Celgene est en croissance et en développement.

La passion, l’innovation et le courage sont dans les gènes du laboratoire depuis sa création. « Notre parcours vers le succès a été semé d’obstacles inattendus, mais notre courage nous a permis de convertir ces défis en opportunités, et notre vision nous a conduits à surmonter ces obstacles et les transformer en nouvelles approches et en progrès pour la médecine » indique Sol J. Barer, ancien Président-directeur général de Celgene. C’est grâce à cette approche que Celgene est devenu un leader dans le développement, la fabrication et la commercialisation de médicaments dans des pathologies pour lesquelles les besoins médicaux sont importants et non couverts, en cherchant à apporter des réponses à des questions scientifiques non résolues et en travaillant sans relâche pour améliorer la vie des patients à travers le monde.

En prenant des risques, en investissant massivement dans la recherche et le développement, et en s’appuyant sur ses capacités visionnaires, Celgene est en mesure d’offrir aux patients des solutions pour améliorer leur qualité de vie. Le premier produit développé par le laboratoire (thalidomide) illustre bien cette audace. Compte tenu des expériences passées, il fallait une approche courageuse pour s’intéresser au thalidomide en 1991 et envisager son utilisation pour des patients atteints de maladies rares et graves qui étaient en impasse thérapeutique. Grâce à sa persévérance et à sa créativité, Celgene a transformé ce médicament longtemps accusé en un nouvel espoir pour des malades souffrant de cancer.

Les collaborateurs de Celgene s’engagent à toujours placer le patient au premier plan : cela veut dire travailler à la mise à disposition de thérapies innovantes sur les pays émergents qui ne bénéficient pas toujours d’une infrastructure adéquate, ou œuvrer à l’enregistrement de ses produits, en vue d’offrir de nouvelles options pour traiter des maladies graves. Si un obstacle survient, les collaborateurs réfléchissent ensemble pour trouver la meilleure solution au problème. Chez Celgene, nous partageons tous un même objectif : aider les patients à obtenir les médicaments qui permettront d’améliorer ou de maintenir leur qualité de vie » déclare une collaboratrice. « Nous savons que chacun d’entre nous contribue à aider un patient à obtenir ce dont il a besoin, d’une manière ou d’une autre. C’est une mission qui nous rassemble tous et qui est extrêmement gratifiante. »

Celgene s’engage à conduire ses activités avec un souci permanent d’intégrité, d’éthique, de respect de l’environnement et des comportements, reflets de sa culture d’entreprise. Le laboratoire cherche en permanence à améliorer ses performances environnementales, sociales et économiques. Selon Sophie Lacourrège, Directrice des Ressources Humaines de Celgene France, « les collaborateurs créatifs qui œuvrent ensemble pour atteindre un objectif commun, sont les éléments essentiels pour le laboratoire, et sont les gènes qui constituent Celgene. Les collaborateurs sont talentueux, motivés et encouragés à sortir des sentiers battus et à se démarquer. Chaque employé est investi dans la mission qui lui est confiée car il croit en la mission de Celgene. En partageant les mêmes valeurs, les collaborateurs obtiennent d’excellents résultats », déclare-t-elle.

L’histoire de Celgene s’est construite sur des opportunités inattendues, grâce au courage du laboratoire pour les saisir et la vision nécessaire pour transformer ces opportunités en progrès de la médecine. Celgene souhaite aujourd’hui relever le défi de soigner certaines maladies redoutables du XXIème siècle.

Posted on by

Le 13 novembre 2014 a marqué la première édition de la Journée mondiale du cancer du pancréas et s’est renouvelée en 2015. Au niveau mondial, près de 340 000 personnes atteintes d’un cancer du pancréas sont diagnostiquées chaque année au niveau mondial, et que 330 000 mourront de cette maladie. Les taux mondiaux de survie à 5 ans pour le cancer du pancréas sont inférieurs à 5 % et comptent parmi les plus faibles parmi tous les types de cancer.

Ces chiffres alarmants sont l’une des raisons pour lesquelles la communauté internationale des défenseurs des droits des patients souffrant du cancer du pancréas, avec le soutien de Celgene, a créé la Journée mondiale du cancer du pancréas. Plus de 29 associations de patients s’engagent  pour donner le coup d’envoi à des efforts de sensibilisation sur ce cancer mortel et la nécessité d’un changement.

Pour appuyer cette initiative, Celgene a publié les résultats de l’enquête Omnibus de sensibilisation sur le cancer du pancréas (Global Pancreatic Cancer Awareness Omnibus Survey) conduite auprès de plus de 7 000 adultes aux États-Unis et dans cinq pays d’Europe. Réalisée par Ipsos début 2014, cette étude a été conçue pour évaluer le niveau de sensibilisation et de connaissance sur le cancer du pancréas, le degré d’intérêt à en savoir davantage sur ce cancer mortel, et le niveau de soutien aux vastes efforts de recherche déployés.

Les résultats de l’enquête montrent une connaissance très limitée du cancer du pancréas, qui est pourtant l’une des principales causes de décès par cancer dans le monde. En effet, 60 % des personnes interrogées ont déclaré ne connaître quasiment rien de la maladie. La bonne nouvelle est que lorsque tous les participants ont été informés du faible taux de survie associé au cancer du pancréas, plus de 70 % ont indiqué qu’ils seraient extrêmement ou très favorables à une campagne de sensibilisation du public visant à éduquer la population sur ce cancer. De plus, environ la moitié du nombre total de participants a indiqué qu’ils prendraient des mesures pour appuyer les efforts de sensibilisation.

Afin de stimuler le changement en Europe, quatre Membres du Parlement Européen (MPE)—Philippe Juvin, Philippe De Backer, Françoise Grossetête et Daciana Sârbu—ont appelé la Commission européenne et les États membres de l’Union à se mobiliser pour stopper la tendance mortelle et alarmante de ce cancer. Ces efforts, ainsi que l’appel à l’action, ont été décrits dans un supplément du magazine du Parlement européen sur le cancer du pancréas, qui est désormais accessible au public.

Ces efforts de sensibilisation ne sont qu’une étape du processus visant à combler les lacunes et à répondre aux besoins non satisfaits des patients atteints d’un cancer du pancréas. Celgene s’engage à transformer la vie de ces patients grâce à des innovations scientifiques et à découvrir, développer et commercialiser de nouvelles thérapies permettant de traiter ce cancer. Plus de 170 essais cliniques internationaux, dont plus 30 conduits et promus par Celgene, évaluent actuellement des traitements expérimentaux chez environ 35 000 patients.